14-15 mai 2020 Montpellier (France)

ChemBioFrance

ChemBioFrance est une Infrastructure nationale de recherche labellisée en 2018 par le Ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation. Sa mission est de fournir une offre intégrée de services pour la découverte et l'utilisation de petites molécules pour "comprendre et soigner le vivant" (sondes biologiques et candidats médicaments).
ChemBioFrance est une infrastructure distribuée sur tout le territoire national se compose des piliers suivants :


- La Chimiothèque Nationale (CN), qui maintient une collection de composés et d'extraits naturels et qui les distribue aux utilisateurs. 48 équipes, rattachées à 42 Organismes de recherche, Ecoles et Universités fournissent les molécules de la chimiothèque. 3 laboratoires Montpelliérains participent à la Chimiothèque Nationale ;
- Une plateforme de chémoinformatique distribuée sur 6 sites, dont Montpellier ;
- Un réseau de 8 plateformes de criblage, dont une implantée à Montpellier ;
- Un réseau de trois plateformes d’ADME toxicologie.
Le siège de l'infrastructure est situé à Montpellier, de même que l'unité CNRS en charge de sa gestion.

 

Les Journées annuelles de la Chimiothèque Nationale - ChemBioFrance


Les Journées annuelles de la Chimiothèque Nationale - ChemBioFrance revêtent une grande importance pour cette communauté et sont l’occasion pour les 60 laboratoires membres de l'infrastructure de faire le bilan des activités menées, d’échanger leurs expériences sur les collaborations en cours et de définir les orientations et les objectifs pour l’année à venir.
Ces journées permettent également l’organisation d’un mini-symposium autour de thèmes à l’interface de la chimie et de la biologie. Elles sont articulées autour de 3 conférences plénières par des chercheurs renommés et d’une session de communications flash (3 min) et posters réalisés par des étudiants et jeunes chercheurs.
Ces journées rassemblent une centaine de personnes, parmi lesquelles des représentants des équipes partenaires (1 à 2 personnes par unité) et des acteurs de la recherche locale (30 personnes).

 

Mot des organisateurs


Haut lieu (entre autres) du sport extrême, de l'architecture contemporaine et du street art, Montpellier est aussi l'une des universités les plus anciennes de France. Elle accueille chaque année près de 130 000 étudiants (la moitié de la population de Montpellier !) pour des formations largement pluridisciplinaires. La recherche y est bien sûr aussi très active, avec une implantation importante de plusieurs organismes de recherche (CNRS, INSERM, IRD, INRA, etc.), l'Université de Montpellier, l'Université Paul Valéry et les autres établissements d'enseignement supérieur. Plusieurs domaines phares sont particulièrement développés à Montpellier, comme l'agronomie et l'écologie pour laquelle Montpellier est en tête du classement mondial de Shangaï.


Montpellier est également une ville importante pour ChemBioFrance, puisque s'y trouve le siège de l'infrastructure, ainsi que plusieurs unités participant aux piliers chimiothèque, criblage et chémoinformatique.


Ces journées auront lieu dans le cadre idéal de Génopolys, bâtiment récent à l'architecture originale, spécialement conçu pour accueillir de telles rencontres, facilement accessible à partir du tram (20 mn de la gare et du centre ville) ou en voiture. Les sessions plénières auront lieu dans un grand amphithéatre et les réunions de travail dans plusieurs petites salles. Un hall permettra aux industriels qui le souhaitent d'exposer leurs produits et de discuter avec les congressistes.


Le comité d'organisation aura le grand plaisir d’accueillir les membres de ChemBioFrance et leurs invités pour les Journées de la Chimiothèque Nationale-ChemBioFrance, les 14 et 15 mai 2020.

Personnes connectées : 1